Pages

Hilpoltstein

Hilpoltstein est une petite ville d'environ 13 000 habitants,dont 6 000 dans 47 villages et hameaux.

    Elle est idéalement située en Moyenne Franconie, au nord de la Bavière, à une trentaine de kilomètres au sud de Nuremberg, au bord de l'A9 et du canal Rhin-Main-Danube. Si vous faites une croisière au départ de Strasbourg, vers l'Orient, vous passerez à Hilpoltstein, emprunterez l'écluse la plus élevée du canal (point de partage des eaux), et longerez le camping.....

vue sur le château et la vieille ville historique
     Hilpoltstein a toujours conservé, au cours des siècles, son caractère médiéval. La ruine du château s'élève sur un rocher surplombant la ville moyenâgeuse et constitue son point de repère.
     le donjon de 22 mètres de haut peut être visité. De son sommet on a une vue magnifique sur les curiosités de la vieille ville: la place du marché avec ses maisons à colombages (mairie, restaurants, commerces), l'ancienne résidence, l'église paroissiale baroque, le musée "au cheval noir", la Maison Jahrsdorf, l'étang communal ainsi qu'une vue panoramique de la Franconie, avec le Canal Rhin-Main-Danube, et le Lac de Roth.

Le château


le château en 1180
     il est difficile de déterminer avec exactitude l'âge du château d'Hilpoltstein. Des fouilles ont révélé que la ville avait existé comme place forte depuis le 8ème et 9ème siècle, et que le roc du château était déjà fortifié au 10ème siècle. Il s'agissait alors d'une construction ceinte de palissades en bois qui était protégée d'une part par sa position sur un rocher à pic, d'autre part par des fossés tout autour, et enfin par un solide rempart de terre du côté nord. Il est possible que cette première ébauche de château soit en corrélation avec le fossé fortifié qui traversait la place du marché et qui fut découvert en 1980. Les fouilles effectuées ont montré que ce fossé avait déjà été remblayé au 11ème siècle. Les fortifications auraient donc été bâties avec le château au plus tard pendant les assauts hongrois de la première moitié du 10ème siècle.

     Le château en pierre le plus ancien apparaît vers 1100.
Le château en 1250
     Il était composé d'un mur d'enceinte en pierre de taille, d'un bâtiment principal presque quadratique au centre et d'une tour d'habitation angulaire à la pointe ouest.
     Les vastes dépendances à l'avant du château s'étendaient jusqu'à la zone de l'actuelle « Haus des Gaste » (maison de l'hôte).
     La cave du "Burganger"avait probablement été faite en même temps que la construction de 1170 à 1180, sous forme de sous-sol à toit plat d'un bâtiment à plusieurs étages, à l'avant-poste du château principal. Les voûtes en forme de tonneau devaient dater de 1220-1230. Ce local fut reconverti plus tard en cave à bière qui fut rénovée grâce à l'action bénévole de l'Association du Musée et du Patrimoine local.De nos jours, elle sert lors de manifestations culturelles. Elle offre un cadre magnifique lors de mariages, en particulier en costumes historiques.

Jusqu'au 13ème siècle, le château était la propriété du royaume, donc un château royal. Les propriétaires suivant du château étaient les seigneurs de Stein, une famille de chevaliers indépendants, appartenant à la haute noblesse du 12ème siècle que l'on voyait souvent à la cour de l'empereur Frédéric Barberousse.Au milieu du 13ème siècle, ils deviennent ministres royaux. Ceux-ci, cherchant peu à peu à échapper à l'influence du roi, choisissent le château pour en faire leur siège.

     Au 13ème siècle ces seigneurs transforment à plusieurs reprises, le château. La construction originelle, encore visible aujourd'hui avec son palais à l'ouest et la grande tour à l'est date de 1220/30. En 1250, la partie principale du château et le mur d'enceinte sont de nouveau agrandis par Heinrich von Stein. Ce dernier était à la tête de toute l'administration de la région franconienne. Ses descendants qui eurent une préférence pour le prénom d'Hilpolt, transmirent leur nom à la ville. Hilpoltstein devint bavaroise en 1386 lorsque les Ducs de Bavière de Willelsbach prirent le pouvoir.

   Dés 1400, différentes transformations sont entreprises: les voûtes du palais et les les bâtiments annexes qui entourent le donjon datent de cette époque. Le gouverneur régional, le Duc de Bavière Ludwig le Riche, fit construire en 1474 un grand silo à grains dans le faubourg extérieur. En cas de guerre, on pouvait y entreposer des provisions en grande quantité pour la troupe et les citadins.


    Après la guerre de succession en 1505, Hilpoltstein fut rattaché au Palatinat-Neubourg. Le Comte Palatin Ottheinrich Ier se retrouva à court d'argent et hypothéqua Hilpoltstein, Heideck et Allersberg pour 36 années à la ville royale libre de Nuremberg.

Le château au 17ème siècle
La comtesse de la porte du château
     En 1606, la comtesse palatine Dorothéa-Maria, veuve, s'installe au château qu'elle avait obtenu au titre de dot de veuve. Auparavant elle fait  transformer la vieille forteresse en un château habitable et moderne pour  l'époque, avec de nouvelles chambres, de beaux poêles en faïence et une cage d'escalier "pour marcher et chevaucher".Les étages inférieurs  et le portail renaissance sont encore visibles. Après la mort de la comtesse, en 1639, la vie de cour se joue à la « Résidence de la ville » érigée en 1619. L'édifice abrite actuellement le palais de justice et l'ancienne perception.

     A partir de 1700, on donne au peuple le droit de démolir le corps du château. En 1793, il est vendu à des particuliers, mais le peuple en avait déjà détruit une grande partie en l'exploitant comme carrière.

     Ce n'est qu'en 1879 que la ville achète le château et stoppe sa destruction. Depuis la réorganisation du district d'Hipoltstein, en 1972, il appartient à la ville de Roth qui en a récemment rénové la partie principale.

     En dessous du corps du château, où se situe actuellement l'hôpital, se trouvaient des bureaux, et des logements pour les domestiques et les écuries.

Le grenier à céréales



     Il fut bâti en 1474 dans la zone des dépendances du premier château et fut pendant des siècles le grenier seigneurial. Entre 1880 et 1972, il abritait les bureaux de la sous-préfecture. On y trouve aujourd'hui « la maison de l'hôte » réunissant un office de tourisme un centre culturel, une bibliothèque, et un centre de formation populaire.

L'église paroissiale

     Un grand escalier extérieur, flanqué de deux statues d'apôtres en grès,monte au parvis de l'église catholique , où, jusqu'en 1533, se trouvait un cimetière. La   longue nef fut rebâtie en 1732, les parties de l'église sont devenues baroques.

La Résidence


   Le comte palatin Johann Friedrich fit construire la résidence en 1616. C'est aujourd'hui le palais de justice. L'intérieur est remarquable, surtout le plafond en stuc aux motifs astrologiques et mythologiques.





     
  La mairie
    La mairie construite en 1417, est le symbole des fréquents changements concernant l'histoire de la ville. En effet, le bâtiment fut une mairie,une salle de danse, une galerie marchande, une école, une caserne de pompiers et enfin une salle de rédaction d'un journal.



«Brunnenmännle »
  C'est depuis 1560 que « le petit bonhomme de la fontaine », sorti des ateliers du maître Labenwolf de Nuremberg, surveille la cité médiévale. Il rappelle l'hypothèque de la ville auprès de Nuremberg. Sur son écusson, on peut reconnaître les blasons de la ville impériale de Nuremberg et de celle d'Hilpoltstein.


La maison de la congrégation des chanoines


    Cette maison, une des six construites par cette congrégation fondée en 1491, assainie récemment, est la plus ancienne de la ville. Elle a été occupée par un orfèvre.





La maison de Jahrsdorf

     Cette demeure seigneuriale fut bâtie en 1523 par Veit von Jahrsdorf. Sa famille faisait partie des quatre familles au service des seigneurs de Stein. Elle appartient à un particulier qui l'a entièrement restaurée.

La tour « Döderlein »



      Elle est la seule tour qui existe encore des huit érigées au 13ème siècle, sur le mur d'enceinte. Elle tient son nom d'un chirurgien guérisseur qui y vécut entre 1645 et 1660. Cette tour, habitée jusqu'en 1957, est maintenant utilisée pour des expositions.





Membres